Créer mon blog M'identifier

Retourner sur la première page du blog

Total Eclipse ou un vernis parfait pour les fêtes de Noël !

Le 22 décembre 2013, 18:22 dans Nail art 0

Alerte ! Alerte ! On nous signale un vernis magnifique et brillant de mille feux ! Alerte !!

Bon d'accord, j'arrête d'en faire des tonnes et je vous parle un peu de cette petite merveille (inattendue) qu'est Total Eclipse de la ligne Space Dust par Rimmel. Lorsque je l'ai acheté c'était plus par curiosité qu'autre chose. Ce n'était pas un gros coup de cœur comme j'ai eu avec les texturés de Biguine comme Precious Beige et Precious Taupe, mais il m'a intrigué ce petit coquin. Eh oui ce petit Space Dust est un texturé tout droit venu d'une météorite ! Avec ses reliefs et ses couleurs c'est vraiment l'impression que j'en ai. L'impression d'avoir des bouts de météorites au bout des doigts.

La couleur de base est une sorte de noir ou de vert/bleu très très foncé (et donc presque noir quoi) sertis de paillettes qui oscillent entre le vert et le bleu, du coup je suis incapable de définir réellement sa couleur. (bon même si j'avoue, je trouve qu'il tire plus sur le vert que sur le bleu)

Sa base sombre et ses paillettes bleues/vertes scintillantes lui donnent vraiment un côté festif. Je le trouve vraiment parfait pour les fêtes, que ce soit pour Noël ou pour le nouvel an. Il est très classe mais pas trop sage par sa brillance. En gros : chérie il sera parfait avec ta tenue ! (faut le dire comme le dirait Cristina Cordula) Bref je l'aime vraiment beaucoup, et j'ai l'impression d'avoir un petit bijou météorité au bout de chaque doigt. 

Le seul défaut que je lui trouve dans l'immédiat, c'est la tenue. Je l'ai posé il y a deux jours, et j'ai déjà refait quelques retouches car il a tendance à « sauter » par endroit. Mais l'avantage des texturés est bel et bien que les retouches ne se voient pas, oh yeah~

Et vous, vous en pensez quoi de cette petite beauté ?

Quand une taupe se met au disco...

Le 16 décembre 2013, 16:25 dans Nail art 0

Bonjour bonjour, c'est encore moi ! (he oui!) J'ai eu un trou dans mon emploi du temps de jeune diplômée à la recherche d'un emploi, alors je me suis dis « tiens je vais me faire les ongles ! ». Comme vous le comprenez, je suis obligée de lutter avec moi-même pour ne pas me faire les ongles tous les jours, puisque je suis en activité (très) réduite haha

Bref, aujourd'hui je n'ai pas résisté (à l'ennui) et j'ai voulu essayé deux des vernis que je me suis offerts pour mon anniversaire. C'est donc toute fébrile que j'ai attrapé le joli 347 Disco Fever par Rimmel et le Precious Taupe par Biguine. Croyez le ou non, j'ai souvent du mal à estimer quelle couleur irait bien avec une autre couleur (est-ce pour cela que je m'habille principalement en noir ? Mystère...). Du coup, parfois, choisir quel vernis je mettrais avec quel autre vernis me donne du fil à retordre car je n'arrive pas à visualiser le résultat final. Mais là, dès le début je savais que ces deux-là feraient des étincelles.

Le Disco Fever est un vernis super joli. Il n'est ni vraiment rose, ni vraiment violet et a de jolis reflets irisés. Il me faisait de l’œil depuis longtemps et j'ai craqué pour lui. En plus, j'adore les produits Rimmel, leurs rouges à lèvres et leurs vernis à ongles en particulier. Bref Disco Fever, j'aime ! (Même si pour le côté Disco j'aurais vu quelque chose de plus punchy)

Ensuite, armée de mon scotch et du Precious Taupe, je me suis amusée à faire des bandes. Mais plutôt que de « couper » mon ongle en deux et de faire moitié moitié, j'ai opté pour le faire en décalé, en trois quarts. Je trouve ça plus fin que de couper le tout en deux. 

Le Precious Taupe est un vernis texturé. Il se rapproche des Liquid Sand. Un vernis fait de milliers de petites paillettes et d'autres un tout petit peu plus grosses ce qui donnent une côté brillant et donc precious, et j'accroche carrément à ces vernis (non je n'en ai pas déjà une flopée dans mon tiroir...). Et donc, ça a donné ça !

J'aime vraiment ce mélange de deux textures et l'opposition d'un simple vernis irisé avec un vernis pailleté texturé et brillant du feu de dieu ! Prochaine étape du jeu avec les textures pour moi : stamper mon Precious Beige !

Quelles sont les nouvelles du jour ?

Le 10 décembre 2013, 18:21 dans Nail art 1

Ça faisait un moment que j'avais envie d'essayer cette fameuse technique du transfert sur les ongles. J'avais vu plein de photos et je trouvais ça trop cool ! En plus cet été, une amie coréenne m'a offert un petit coffret manucure « spécial transfert ». Ce coffret contient une base, une solution de transfert et des motifs à transférer (du genre diamants, cupcakes, partitions...). Seulement moi j'ai pas eu envie d'utiliser les motifs à transférer mais des motifs de journaux et magazines parce que ça me démangeait depuis un moment.

Pour commencer, j'ai donc mis ma base, celle que j'ai eu dans le coffret Nail Art des paresseuses en partenariat avec Bourjois et Pshiiit ♥. Il s'agit donc du Taupe Modèle de chez Bourjois. J'adore le nom de ce vernis, il me fait toujours sourire (un peu comme les noms des produits Lush qui me font toujours rire.)

Pendant que les deux couches séchaient, j'ai commencé à découper un de mes magazines coréens. Il s'agissait d'un First Look (un magazine tendance coréen parlant surtout de mode). J'ai choisi celui-ci parce qu'il n'est pas fait en papier glacé mais avec un papier qui se rapproche plus du papier journal banal, enfin ni papier glacé ni papier journal quoi. Seulement problème, lorsque j'ai commencé le transfert ça ne marchait pas. Je ne sais pas si c'est la qualité du papier, ou la solution de transfert qui ne fonctionnait pas sur ce genre de papier, mais bref, échec cuisant.

Alors hop hop dissolvant, je nettoie mon majeur et mon index qui avaient été les cobayes et on recommence, base et compagnie. J'ai ensuite attaqué un journal qui traînait dans le salon, il allait finir dans la cheminée de toute façon alors que j'en découpe un article ne changeait rien, et puis j'avais la flemme de chercher. Découpage fini, hop, je reprends ma mission de transfert. J'ai vraiment bidouillé sur certains doigts, et sur d'autres c'était juste impec' (surtout sur mes pouces) !

Je pense que le cafouillage vient de la solution de transfert. J'aurais peut-être dû, tout simplement, utiliser de l'alcool comme c'est souvent recommandé. Il faudra que je réessaye à nouveau, mais cette fois purement avec de l'alcool. Mais bon, le résultat était sympa le temps que ça a duré (pas longtemps vu que je me suis bousillée l'index droit dans la cheminée juste après).

Conclusion : expérience à retenter, mais avec de l'alcool comme solution de transfert et une base plus claire aussi !

Voir la suite ≫